top of page
  • Anonyme

Protégeons notre planète grâce aux arbres!

Notre planète est en danger!

C’est le slogan, la formule que l’on entend depuis des décennies. Mais, est-ce que l’on a fait quelque chose pour sauvegarder notre petite planète?

À partir du 21eme siècle plusieurs gouvernements et personnes ont décidé de s’engager dans des initiatives de plantation d’arbres en créant de nouvelles petites forêts. Aujourd'hui nous allons explorer ces nouvelles idées afin, peut-être, de se laisser convaincre.


L'intérêt de l’Italie…

La loi est étrange! On sait que certaines lois sont jugées ridicules, comme l’interdiction de marcher avec ses poules dans les rues de Rome. Bien évidemment, la majorité de ces lois ont été promulguées il y a des décennies et ont été abrogées. Mais, depuis trente ans, il y a une loi italienne qui a attiré notre curiosité. Il s’agit de la loi n. 113 de 1992, qui prévoit la plantation d’un arbre pour chaque enfant né ou adopté. Le maire n’a qu’à choisir le type d’arbre, la saison la plus apte à la plantation et le lieu où créer cette nouvelle petite forêt. Il doit en plus rédiger un rapport à la fin de son mandat !

La loi souligne le fort lien entre la naissance et la vie humaine avec la vitalité des arbres. En 2020, à Florence, 1300 arbres ont été plantés par suite de cette loi !

Même si elle ne s’applique qu’aux municipalités avec plus de 15000 habitants, des mairies plus petites ont pris l’initiative de suivre cette idée. À Gangi, un petit village en Sicile, la mairie a planté 38 arbres en honneur des 38 bébés nés en 2022. Et c’est la deuxième année consécutive que le petit village adopte l'initiative.


Cependant, cette loi a été très peu mise en œuvre dans les années suivantes, donc une nouvelle loi - la n.10 du 14 janvier 2013 (entrée en vigueur le 16 février 2014) - a été votée, qui précise et pousse les dispositions d'application. C'est-à-dire qu'en plus de traiter des arbres monumentaux et de la Journée nationale des arbres, cette loi prévoit l’application de nouvelles réglementations :

  • Les communes doivent mettre à disposition l’arbre dans un délai de 6 mois (au lieu d'un an) à compter de la naissance de l'enfant (période qui équivaut à la plantation). "Ils doivent également communiquer à la personne qui demande l'inscription au bureau d'enregistrement toutes les informations détaillées sur le type d'arbre et le lieu où il a été planté". (Treedom, 2014)

  • De plus, chaque commune doit recenser et classer les arbres plantés sur l'espace public dans un délai d’un an.

  • Une fois que le maire de la commune a terminé son mandat, un budget de l'arbre (bilancio arboreo) doit être fourni dans les deux mois.

  • Enfin, un Comité pour le développement des espaces verts publics a été créé auprès du ministère de l’Environnement, dans le but de contrôler l'application effective de la loi 113/1992. De cette façon, on promeut l’activité des autorités locales et encourage la création d’espaces verts dans les villes, comme la plantation d’arbres le long des routes.


L’effet de la plantation des arbres sur la protection de l’environnement est reconnu dans le monde entier. Voici trois campagnes qui en font l’illustration :



The Billion Tree Campaign

La Campagne pour Un Milliard D'arbres (”The Billion Tree Campaign” en anglais) est une promotion née en 2006 par le Programme des Nations Unies pour l'environnement PNUE, pour tenter d'endiguer et de limiter le problème du réchauffement climatique mondial, de remettre en cause la durabilité et d'arrêter la perte de biodiversité.


Plant for the Planet

Le projet Plant-for-the-Planet est né de Felix Finkbeiner, un garçon allemand de 9 ans qui, grâce à la recherche scolaire, (apprit l’existence de Wangari Maathai, femme africaine écologiste et fondatrice du Green Belt Movement. Elle voulait planter plus de 30 millions d'arbres dans toute l'Afrique. Felix, inspiré par ses travaux et attristé par le déracinement d’un million d’arbres en Allemagne l’année 2007, aspirait à ce que tous les enfants du monde puissent planter un million d'arbres pour chaque nation sur la planète. En 2008, Felix présentait son initiative à l'Assemblée des Nations Unies pour voir en 2011 la création officielle de sa fondation. Aujourd'hui, le Plant-for-the-Planet est « un mouvement mondial de restauration des écosystèmes forestiers pour faire face à la crise climatique et à la perte de biodiversité » (site officiel www.plantfortheplanet.org). L'initiative prévoit de planter autant d'arbres que possible pour lutter contre les effets du réchauffement climatique telles que l’émission de dioxyde de carbone.


PNEU

Le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) est une organisation internationale créée en 1972 pour lutter contre le changement climatique, protéger l'environnement et investir dans les ressources naturelles. Le siège est à Nairobi au Kenya mais, en même temps, il agit dans différentes parties du monde, grâce à ses bureaux administratifs. Il est composé de personnes expertes en politiques environnementales qui travaillent dans le monde entier.


et donc…


Des graines et des arbres plantés partout dans le monde, avec la collaboration de tous, prouvent que l'humanité peut être aussi riche que la terre. Après de nombreux efforts de la part des communautés et des nations, il existent "des projets inédits, des initiatives éducatives, des partenariats public-privé et des plans pour l'avenir" qui ont l’ambition de changer le monde actuel. Contribuer à planter ne serait-ce qu’un arbre est déjà une aide significative. Certes pas dire que le monde est en sécurité, mais ce sont bien des pistes de de réflexion qui laissent vivace l’espoir de connaitre un monde meilleur.



Ressouces:

Comentarios


bottom of page