Protégeons la biodiversité !



La biodiversité est fondamentale pour l'être humain parce qu’il en fait partie, il en dépend et il en bénéficie. Pour cette raison, il est indispensable de limiter la destruction des milieux naturels, la surexploitation des mers et des océans ainsi que réduire la pollution afin de sauvegarder la nature pour nous-même et pour les générations futures. À l’occasion de la journée mondiale de la diversité biologique, qui a eu lieu le 22 mai dernier, il est nécessaire de faire le point et de s'interroger sur les investissements de notre société dans la conservation des habitats et des écosystèmes, la protection des animaux et la réglementation de la protection de la nature.


Qui protège la biodiversité?

En 1992 certains des pays européens et du monde entier ont adopté la Convention sur la Diversité Biologique ( la France et l’Italie ont ratifié la Convention en 1994 ) afin d'encourager la conservation de la biodiversité et l’utilisation des mesures durables en matière environnementale. Mais, apparemment, les mesures adoptées par les États au cours des trente dernières années semblent encore considérablement insuffisantes. En fait, les États sont très réticents à décider des règles définies étant donné qu’ils craignent une répercussion sur leurs économies dans le cas où ils décident de modifier le système vers une stratégie plus verte. La transition écologique voulue par certains gouvernements donne de l’espoir, mais sa mise en œuvre reste trop lente. Donc, c’est aux organisations non gouvernementales comme l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature ( UICN ), aux associations territoriales et aux citoyens de s'engager activement et d'adopter des initiatives pour encourager la protection de cette planète fragile que nous appelons Terre.


Des actions pour le bien-vivre de la collectivité

La France et l’Italie possèdent l’un des plus beaux patrimoines naturels du monde, peuplés avec beaucoup d'espèces animales et végétales. Toutefois, les parcs et les réserves naturelles ne sont pas suffisants pour réduire l’impact négatif que les activités humaines ont sur la nature et sur les nombreuses espèces animales, entraînant leur disparition.

Pour cette raison, les associations et les collectivités se sont engagées dans la lutte pour la protection et la préservation de la biodiversité. En France, le Comité français de l’UICN a beaucoup contribué à la mobilisation du gouvernement vers des politiques en faveur de la préservation de la biodiversité et il a développé son plan d’action en 7 programmes qui visent à adresser différents aspects de la biodiversité.

Cependant, tout le monde peut s'engager dans la préservation de la nature en l'aidant avec des petites actions quotidiennes. L’utilisation des vélos, le déplacement à pied ou en utilisant les transports en commun sont des exemples très simples d’initiative destinée à aider la biodiversité, en particulier à réduire la pollution dans les villes. Mais d' autres activités peuvent avoir un impact bien plus direct sur le problème. C’est le cas de “ Ridiamo il Sorriso alla Pianura Padana ”, une initiative proposée par la région Veneto en Italie avec le but de mettre à disposition des citoyens de plantes forestières autochtones et gratuites. Cette initiative contribue à améliorer le territoire de la plaine du Pô et à encourager la plantation des arbres qui jouent un rôle très important dans l’amélioration de l’air, de la biodiversité et de la qualité de la vie.


La nature en soi

Aujourd'hui, la préservation de la biodiversité peut se réaliser seulement à travers des politiques écologiques et des stratégies vertes, mais les États ont encore besoin des garanties économiques afin de s’engager et leur réticence obstacle l'implémentation des mesuresefficaces qui adressent l'environnement. Il serait nécessaire de penser la nature dans son ensemble, comme l’avocat Christopher Stone l’a définie dans son ouvrage Should Trees Have Standing? Toward Legal Rights for Natural Objects, où il s'était interrogé sur la possibilité pour la nature d’avoir des droits en soi, sans connection avec l’homme. L'être humain fait effectivement partie de la nature et il ne faudrait pas conceptualiser l'homme et l'environnement comme deux entités séparées, mais plutôt interconnectées. Donner à la nature des droits comportera pour les être humains une obligation de les respecter. Nous avons commencé à penser que l’homme est supérieur à la nature et même son propriétaire, mais il faut se rappeler que la nature peut vivre sans l'être humain, en revanche l'être humain ne peut pas survivre sans la nature. Préserver la biodiversité signifie assurer un environnement sain et propre pour nous et les générations futures parce que « la biodiversité c’est la vie ».



Sources :

“Les 7 Programmes du Comité Français de l’UICN”. UICN France, 2022, https://uicn.fr.

“Biodiversité : Présentation Et Enjeux”. Ministères Écologie Énergie Territoires, 2022, https://www.ecologie.gouv.fr/biodiversite-presentation-et-informations-cles.

“Découvrez Comment Conserver La Biodiversité”. Klorane Botanical Foundation, 2022, https://www.kloranebotanical.foundation/fr/decouvrez-comment-conserver-la-biodiversite.

“Politiques De La Biodiversité - UICN France”. UICN France, 2022, https://uicn.fr/politiques-de-la-biodiversite/#1488969579385-6a3ab774-2d3d.

“RIDIAMO Il SORRISO Alla PIANURA PADANA - Comune Castelfranco Veneto”. Comune.Castelfrancoveneto.Tv.It, 2022, https://www.comune.castelfrancoveneto.tv.it/index.php?area=15&menu=569&page=2168&lingua=4&idnotizia=3320.

“VAG PiantiamoAlberi DEF”. Youtube.Com, 2022,https://www.youtube.com/watch?v=XrOGNvqg6qE.

23 visualizzazioni0 commenti

Post recenti

Mostra tutti